[bilan] février 2017

Salut le monde !

Here we go again pour un nouveau bilan mensuel. J’ai attendu tout le mois avec impatience de vous rédiger cet article ; c’est dire si je suis emballée par le nouveau format emprunté en janvier à Allez vous faire lire. Du coup, en avant pour un deuxième « C’est le 1er, je balance tout » ! (je rappelle le concept : 4 catégories pour vous raconter mon mois, niveau lectures et niveau recommandations d’autres items trouvés sur internet)

¤ mes lectures du mois : tops et flops ¤

Pour commencer ce bilan, parlons donc lectures. Comme en janvier, j’ai pas mal lu (20 livres dont 2 relectures avec Le retour du roi de J.R.R. Tolkien et L’histoire sans fin de Michael Ende) et, comme en janvier, on peut considérer que j’ai eu trois très bonnes lectures et 1 moins satisfaisante :

Résultat de recherche d'images pour "les trois mousquetaires livre"  Résultat de recherche d'images pour "divergente livre"  Résultat de recherche d'images pour "oliver twist livre"  

+ Les Trois Mousquetaires, d’Alexandre Dumas père : un classique de la littérature française dont, j’avoue, je n’attendais pas tant. Et pourtant, j’ai été fascinée d’un bout à l’autre : les personnages principaux sont attachants, l’histoire est pleine de rebondissements, Milady de Winter est le personnage féminin le plus machiavélique que j’aie jamais lu… J’ai aussi apprécié le cadre historique et l’attention portée à la psychologie des personnages : en bref, très très bonne lecture !
+ Divergente, de Veronica Roth : une dystopie captivante et qui pose de bonnes questions sur l’individualité et le collectif, sur la famille, sur la société… J’ai vraiment aimé le personnage de Tris et son cheminement psychologique, ainsi que l’ampleur des interrogations proposées par le roman. Une agréable surprise !
+ Oliver Twist, de Charles Dickens
: une satire sociale mordante portée par une plume captivante et ironique. Définitivement je conseille Oliver Twist, pour ses personnages hauts en couleurs et sa peinture bourrée de détails du XIXème anglais.

Les Trappeurs de l’Arkansas, de Gustave Aimard : un roman d’aventures western du XIXème siècle qui m’a plus ennuyée qu’autre chose malgré une base prometteuse (comprenant notamment des Indiens, des trappeurs de l’Ouest américain…), traînant en longueur et plombé par une plume qui n’a pas su lui donner suffisamment de rythme.

¤ les lectures des collègues blogueurs : mes chroniques coups de coeur ¤

Le mois dernier, grâce à « C’est le 1er, je balance tout », j’ai eu le plaisir de faire de jolies découvertes bloguesques ; je voudrais donc commencer par vous parler de l’über-chouette blog Dans ta page, tenu avec une bonne humeur et une gouaille réjouissantes par Lucie et Marion. Leurs deux derniers articles (à l’heure où je vous parle) sont deux petites pépites de critiques, que je vous encourage vivement à aller lire. Vous pourrez ainsi parcourir une amazing double critique sur le thème de la peur (bande de veinards, deux articles pour le prix d’un) et une déclaration d’amour à la collection Petite Poche de chez Thierry Magnier via l’exemple de Lettres d’un mauvais élève.

Le plus facile, c’est d’offrir aux gens ce qu’ils ont envie de lire, sans prendre le risque de les bousculer, de les choquer, de les faire réfléchir. Le plus facile, c’est de donner du pain et des jeux et de laisser la foule s’en contenter.

Pourtant, il y a ceux qui luttent. Ceux qui publient vaille que vaille des livres qui prennent des risques, des livres qui reviennent des fois entre les mains de parents énervés qui hurlent au scandale que c’est une honte que ça devrait être interdit que bon sang on s’adresse à des enfants quand même et qu’il faudrait faire un petit peu attention et le respect dans tout ça ? C’est vrai ça ? et le respect dans tout ça ? C’est respectueux de prendre un enfant pour un crétin dont la tête est vide ? C’est respectueux de faire un scandale parce qu’il y a de la vraie vie dans des ouvrages qui sont adressé à ceux qui la vivent autant que les adultes, la vraie vie ? et c’est respectueux de parler de cette façon du travail des autres, juste parce qu’ils ne pensent pas comme nous ?

En février, j’ai aussi vu passer la virtuose (comme toujours) critique de Lola d’À l’horizon des mots sur Tout s’effondre de Chinua Achebe : ses mots justes, son analyse précise et son ouverture littéraire ont su me donner envie de lire ce livre, et m’ont reboostée pour mon projet un livre | un pays. Pouce levé ! Et dans le genre virtuose, la dernière critique que j’ai envie de partager avec vous se pose là : avec sa critique de La Maison des épreuves de Jason Hrivnak, Anne de Textualités m’a impressionnée par son érudition et sa capacité d’analyse – en plus de me donner fichtrement envie de découvrir cette histoire qui a l’air captivante au plus haut point.

¤ et sinon, qu’est-ce que j’ai vu ailleurs sur les internets ? ¤

En plus de toutes ces critiques, j’ai lu et vu pas mal de choses cool sur la blogosphère (et ailleurs). J’aimerais commencer par donner une petite vitrine à un projet que je suis TRÈS impatiente de suivre et qui commence aujourd’hui même : Fémini-books. Fémini-books, c’est un mois de booktube pour mettre en avant le féminisme grâce à la littérature. Le concept, lancé par Opalyne et adopté par moult booktubeurs, a l’air plus que passionnant et vous pourrez comme moi le suivre sur Twitter (@feminibooks) ou sur Youtube pendant tout le mois.

Du coup pour rester dans le thème, je voudrais partager deux-trois petites choses en lien avec le féminisme que j’ai pu regarder en février :
¤ le premier épisode de la série Et tout le monde s’en fout sur les femmes, c’est clair, net et précis.
¤ l’épisode sur Helen Keller de Virago, la série Youtube dans laquelle Aude Gogny-Goubert présente en trois minutes maxi des femmes « qui ont changé le monde à leur façon » . PS : dans le même genre, y a aussi le blog Culottées de Pénélope Bagieu.
¤ une conférence de Christopher Bell sur l’importance des super-héroïnes (parce que oui elles sont importantes et pourtant spoiler alert : y en a pas des masses).

[au moins vous êtes prévenus]

À côté de ça, j’ai aussi très envie de vous inviter à découvrir :
¤ une vidéo anti-culpabilité du lecteur, Super Lectrice, réalisée par la fantastique Lemon June.
¤ l’article 8 idées… reçues sur les lecteurs d’Adlyn de Livres et petits papiers, qui s’amuse à démonter les clichés sur les littéraires.
¤ la très chouette vidéo sur l’amour dans les contes de fées d’Audry du Carnet enchanté. À noter, sa série Du conte à l’écran (d’Aladdin au Château ambulant) est elle aussi très bien faite et documentée (ci-dessous, toi quand tu crois savoir ce qu’est l’amour dans les contes de fées, et en fait non).

[quand tu crois savoir ce que c'est l'amour dans les contes, et en fait non]

¤ un article plus que complet sur la littérature chinoise (parce que bon, la littérature étrangère c’est quand même censé être mon fonds de commerce à la base).
¤ une vidéo pertinente et incisive de The Checkout sur le « price of convenience «  , c’est-à-dire le prix  – souvent élevé – qu’est prêt à payer un consommateur comme vous et moi pour gagner du temps (tu sais quand tu payes deux fois plus cher pour un plat préparé parce que t’as la flemme de cuisiner par exemple).

¤ congratulations moi-même : ce que j’ai fait de cool en février ¤

J’ai un peu l’impression de vous spammer de liens, du coup on va gentiment terminer ce bilan avec ce qui m’a fait plaiz en février : mon stage. Je vous ai dit dans le bilan de janvier que j’avais trouvé un stage en maison d’édition : après presque un mois de stage, je confirme que c’est fort cool et que ça me plaît vraiment. La maison d’édition en question s’appelle Adrénalivre et publie des livres numériques interactifs comme À ma recherche dont je vous parlais en janvier. C’est un concept innovant et plein de possibilités, ce qui rend le stage passionnant et original. Yay !

Et pour terminer ce bilan, comme la dernière fois je vous propose un petit poème, de @justecleme cette fois-ci : « À coup d’étoiles / J’ai mis les voiles/ Soufflé les ombres / Et le brouillard / Arpenté / Sentiers et trottoirs / On dirait / Une histoire / D’enfant« . À bientôt en mars ! ❄

 

13 Comments

    • Mih, merci beaucoup à toi ! Je suis contente si tu trouves ton bonheur parmi tous ces liens amassés avec amour, ils méritent d’être propagés. Et je constate qu’on a toutes les deux eu un coup de coeur sur Dans ta page, les grands esprits se rencontrent !

  1. Oh ben ça alors, merci mille fois pour tes compliments ! on découvre nous-même avec bonheur aujourd’hui, mais pffiou, on est soufflée par ton article (merci BTW, j’allais justement me mettre à faire du vélo d’appart et la cuisine, puis un coup de ménage, mais là, je suis bloquée sur les liens vidéos…zut alors, en même temps, y’a des priorités dans la vie, et la condition féminine en fait partie…) encore mille fois merci en tout cas.

    • Merci mille fois à vous pour vos superbes articles, ils gèrent la fougère et méritent bien tant de compliments ! ♥ Et pour le blocus vidéo… meh, faut faire des choix dans la vie… après tout, que sont une bonne condition physique et un appartement bien rangé à côté du plaisir infini de cliquer partout ?

  2. Wow, chapeau pour tous les livres lus ! J’aimerais pouvoir lire autant par mois dit donc !
    Les Trois mousquetaires est dans ma wishlist depuis un moment, je pense fortement le lire mais alors quand, là est la question haha.
    La portée sur le féministe qu’il y a en ce moment est vraiment chouette et très intéressante, j’aime beaucoup beaucoup. Et puis, le « spammage » de liens est un plaisir, on découvre pleins de belles choses ! ;)

    • Hé merci ! J’ai la chance d’avoir assez de temps libre à consacrer à la lecture, du coup c’est vrai que j’avance vite :) Franchement n’hésite pas si tu as un peu de temps devant toi, Les Trois Mousquetaires est un pavé qui en vaut la peine, perso je n’ai pas vu passer les moult pages : il se lit vraiment bien et on ne s’ennuie à aucun moment. Il y a même des moments où j’avais l’impression de regarder une série tant j’étais à fond dans les rebondissements haha
      Je suis d’accord avec toi sur cette mise en lumière du féminisme : c’est un sujet tellement important et étonnamment méconnu du grand public, qui a pendant longtemps eu mauvaise presse et c’est crucial de lui donner de la visibilité de la « bonne » façon je trouve :) Et tant mieux si le spam est apprécié, parce que j’ai BEAUCOUP de choses à faire partager haha

  3. Je ne connaissais pas Fémini-books, mais c’est une iniative que je trouve particulièrement intéressante :) Merci pour la découverte.
    Je n’ai lu pour le moment qu’un livre d’Adrénaline, mais l’expérience fut agréable.

    • Je trouve aussi que c’est super prometteur ! Et c’est important de promouvoir le féminisme :)
      Oh, lequel as-tu lu ?

  4. Désolée pour les tardifs remerciements, mais je découvre seulement aujourd’hui ton billet. Donc merci de partager mon article sur un livre qui en vaut vraiment la peine, bien qu’il soit trop peu médiatisé ! J’espère qu’il te plaira :)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.