[critique] ruines – tome 1, de sophia laurent

Bonjour à tous !

Aujourd’hui, je ne poste pas dans le cadre d’un livre | un jour. En effet, je souhaiterais à partir de maintenant élargir un peu le champ d’horizon du blog : pourquoi ne parler que de ce challenge quand j’ai tant d’autres lectures passionnantes à partager ? De fait, je voudrais vous parler d’un livre auto-édité qui me tient particulièrement à coeur : le tome 1 de Ruines, de Sophia Laurent.

Je tiens d’ailleurs en premier lieu à remercier Sophia pour sa gentillesse, puisque ce livre m’a été proposé en partenariat (donc gratuitement) sous format epub.

ruines_tome_1_nuit_sophia_laurentTout d’abord, l’histoire ! [Alex… Quatre lettres qui se débattent pour rester à flot. C’est tout ce qu’il connaît de lui. Le reste, ce monde dévasté, ces hommes qui veulent sa peau, son corps aussi détérioré que son esprit et cette bande d’adolescent plus sauvages les uns que les autres… Le reste est flou, vague, sombre. Il va chercher la lumière à travers cette nuit qui lui est tombée dessus. Et rencontrer dangers, aventures, et… amis ?]

Ça avait déjà l’air génial dès le résumé… et je n’ai pas été déçue un seul instant. Malgré quelques coquilles dans ma version, la lecture est très agréable : l’écriture est parfois un peu hachée, parfois plus descriptive – le tout très bien dosé au fil de l’histoire. On découvre ainsi avec plaisir un univers post-apocalyptique qui, s’il peut paraître classique de prime abord, se complexifie au fur et à mesure qu’on progresse dans le récit et qu’on en découvre les enjeux.

L’intérêt du livre, c’est évidemment de suivre les recherches d’Alex, qui tâche non seulement de trouver un sens à ce monde mais aussi de comprendre qui il est, d’où il vient et comment il en est arrivé là. C’est un personnage avec un vrai caractère, incroyablement attachant car très crédible : ses réactions paraissent tout à fait justifiées et logiques, pas du tout cliché. On pourrait être lassé par son questionnement constant, mais ce serait sans compter sur la plume de Sophia Laurent : au contraire, ses dilemmes et ses questions deviennent les nôtres. On meurt d’envie d’en savoir plus : quels secrets cache donc cette amnésie ? que va-t-il arriver à Alex qui passe son temps à se retrouver dans les ennuis jusqu’au cou ? (et honnêtement, que de péripéties : on va de révélation en plot twist du début à la fin)

Il ne faut pas oublier non plus toute la galerie de personnages que rencontre notre protagoniste : le charismatique Max et l’austère Adam, la douce Beth et la flamboyante Kate…et mon coup de coeur, bien qu’il n’ait pas un si grand rôle que ça dans l’histoire : Andrew, le médecin qui retape Alex à chaque fois que celui-ci revient cabossé de ses escapades dans les rues. Ces personnages sont également très pertinents, avec des failles qui les rendent tous touchants, chacun à leur manière. De plus, leurs histoires respectives compensent l’absence de mémoire d’Alex en témoignant de la dureté du monde dans lequel ils vivent. Une rudesse illustrée également par la présence d’antagonistes discrets dans ce premier tome, mais pas moins dangereux !

J’ai eu un vrai coup de coeur pour Ruines : fort bien écrit, avec un univers construit et crédible et des personnages captivants… Je ne peux que remercier encore Sophia pour cette très jolie découverte, qui prouve si c’était encore nécessaire que l’auto-édition nous réserve toujours de belles surprises ! Seul bémol, le format numérique qui a ralenti ma lecture (maux de tête dus à la lecture sur téléphone, je suis vraiment une faible) : mais le problème est résolu puisque pour le tome 2 déjà commandé, j’ai choisi la version papier !

Pour sa qualité et aussi parce que c’est important de donner leur chance aux auteurs auto-édités, je vous invite à ne pas rater ce livre : ce serait dommage de passer à côté !

> LAURENT, Sophia – Ruines, tome 1 : Nuit – auto-édité et disponible ici. Et aussi, le site de l’auteure ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.