[critique] cinq lectures wattpad #1

Bonjour à tous !

Attention, aujourd’hui je vous retrouve pour un article un peu particulier ! Wattpad, vous connaissez ? Ce site d’auto-publication (que je trouve assez proche de fanfiction.net par exemple pour le concept) est un nid d’auteurs indépendants qui peuvent y poster leurs histoires, chapitre après chapitre, et fédérer une vraie communauté autour de leurs écrits. Pour ma part, j’y suis inscrite depuis la création du blog (côté lecteurs) mais je ne m’y suis vraiment mise que récemment pour mon stage. Et là, ça a été la révélation : j’ai découvert d’excellentes histoires et de très jolies plumes, et j’ai donc eu envie de vous en parler dans un petit article récap. Let’s go !

PS : je ne lis pour l’instant que des histoires terminées, donc vous pouvez vous lancer sans crainte d’être frustrés au bout de dix chapitres (parce que ça c’est dur).

¤ Georges d’illana_ca ¤

GeorgesPriam aborde son année de terminale avec appréhension. Installé dans sa petite routine, il se demande si sa vie peut être plus basique. L’arrivée de Georges dans sa vie, un garçon comme lui, sans secrets apparents, l’entraîne dans un tourbillon de questions sur sa propre identité. Georges n’est pas qu’un prénom, Georges est un monde. Georges, c’est l’histoire qui a fait le déclic. Pendant deux mois, j’ai parcouru Wattpad à la recherche d’auteurs pour la maison d’édition où j’étais stagiaire, et j’en ai lu des débuts de textes. Pour certains, j’ai même été plus loin en les lisant en entier, mais aucun ne m’avais autant touchée que Georges. Cette romance toute douce m’a emportée, parce qu’elle sonnait simplement juste : ça crie la vraie vie, ce n’est pas cliché, c’est… vrai, et ça m’a plu comme pas permis de lire une histoire d’amour qui aurait pu être celle de deux potes, avec juste un peu plus de rebondissements sûrement (d’ailleurs dans le genre romance « normale » on a aussi Forever Young qui tue le game). Les personnages principaux, Priam et Georges, sont extraordinairement attachants : Priam surtout est adorable à suivre et passe son temps à jouer avec les codes du genre en allant à contresens des clichés – c’est un parfait « héros banal ». Le rythme du texte est pile poil comme il faut pour nous donner envie de lire la suite et relancer l’attention au bon moment, tout en laissant de vraies pauses pour réfléchir sur les questions soulevées par l’intrigue. Parce que oui, Georges c’est aussi une histoire sur la confrontation avec l’inconnu, sur le fait de s’ouvrir aux autres et de se découvrir soi-même. C’est une histoire pour voir la vie autrement, mais sans pathos, sans grands élans, juste grâce à l’enchaînement des événements. Bref, vous l’aurez compris, j’ai eu un coup de coeur pour ce texte simple et beau, parce qu’il a su me toucher et me captiver jusqu’à la dernière page.

¤ Proxima de Versipellis ¤

L’Exodus traverse l’espace depuis 400 ans pour amener Proximades colons sur une nouvelle planète. Parmi eux, Proxima, seize ans. Elle n’a pas vu le début du voyage et sait qu’elle n’en verra pas le bout. Son quotidien monotone bascule lorsque l’Exodus est attaqué par des pirates de l’espace. Quels secrets les premiers colons de l’Exodus ont-ils emporté au moment de quitter la Terre ? Et qui est vraiment Proxima ? Après Georges, j’étais über-motivée pour lire d’autres textes Wattpad – j’avais un peu l’impression d’avoir découvert une mine d’or, ce qui est plutôt agréable comme sentiment. Du coup, j’ai regardé ce que j’avais mis de côté pendant mes recherches précédentes et je suis tombée sur Proxima (j’avais lu en entier Barbe bleue et cheveux roses de la même auteure, et ça m’avait laissé une impression en demi-teinte : conquise par la plume, mais un peu déroutée par le sujet et la tournure que prenait l’histoire au fil de ma lecture). Qu’à cela ne tienne, j’allais découvrir une autre facette de l’auteure avec ce récit de science-fiction… et ça m’a encore plus plu ! J’ai découvert une héroïne forte, éprise de liberté, et une histoire originale et poignante traçant sa route à travers le temps et l’espace (eh ouais, rien que ça). Si la fin m’a laissée un peu déstabilisée – un chouïa abrupte à mon goût, j’ai eu l’impression de lâcher les personnages à l’aube d’un tome 2 alors que je sais qu’il n’y en aura point – et si le thème de fond m’a encore une fois un peu perturbée (de l’amour malsain et malaisant, ce qui rejoignait un peu la première histoire que j’avais lue de l’auteure), j’ai passé un vrai bon moment de lecture avec Proxima. Ce qui m’a d’ailleurs décidée à enchaîner avec…

¤ Royales de Versipellis ¤

Les Princesses clonéesMargaret-May est l’une des trente clones de la princesse héritière du trône d’Angleterre, dont ses soeurs et elle jouent le rôle chacune leur tour à l’insu du peuple. Mais arrive le temps où la supercherie se craquelle : les princesses résisteront-elles à la tourmente ? Et là, paf, deuxième coup de coeur en une semaine ! Royales m’a absolument bluffée : l’histoire est addictive (notamment grâce aux cliffhangers en fin de chapitre, heureusement que l’histoire était déjà terminée, si j’avais dû attendre la suite je n’ose pas imaginer mon état d’impatience), l’intrigue est exceptionnellement bien ficelée et très originale, la plume est efficace mais toujours juste… L’histoire repose sur un nombre de personnages conséquent, et pourtant tous sont attachants, réalistes et bien définis (ce qui n’était pas gagné) ; en plus, May est une héroïne comme on les aime, qui réfléchit et ne se laisse pas marcher sur les pieds. Clonage, éthique, pouvoir des médias… Royales aborde des thèmes forts et les aborde bien, en posant de bonnes questions et en jouant sur les extrêmes pour interroger des problématiques actuelles. Conclusion : je conseille, allez allez c’est génial (convaincus ?).

¤ Fille de Mars de CamilleEndell ¤

« Il y a 21 ans, les premiers pionniers ont posé le pied surFille de Mars - Mars. Voyez-vous, depuis des milliers et des milliers d’années, les êtres humains naissent sur Terre. Il a fallu que ce soit moi qui pousse mon premier cri ailleurs. Moi qui devienne la première enfant martienne. Après de longues années de cohabitation, la planète rouge nous a déclaré la guerre. Alors que la paix vole en éclats, je n’ai qu’un seul désir. Rejoindre la Terre. » Après Proxima, j’avais bien envie de retourner dans l’espace avec un autre roman de SF : c’est pourquoi j’ai choisi une des histoires que j’avais repérées en premier sur Wattpad, Fille de Mars. Et c’est pas passé loin du coup de coeur, là aussi. Captivante et originale (de par son sujet autant que par le traitement qui en est fait, ce n’est pas souvent qu’on a le point de vue du premier enfant martien, et qu’en plus cet enfant fait la gueule d’être là), Fille de Mars est portée par une écriture rythmée et intense : rebondissements réguliers, réflexions ET émotions fortes, questions d’éthique intéressantes… tous les éléments sont là pour passer un excellent moment de lecture. Bonus : les personnages sont attachants et bien construits, et ils ne sont pas « parfaits », juste humains. J’ai particulièrement apprécié la structure du texte – je remarque en général assez peu les titres de chapitres ou les citations en début de page, mais là tout est pertinent. Les chapitres sont nommés d’après des termes d’astronomie ou d’astrophysique, et sont définis à la fin du passage (ce qui fait qu’on comprend le pourquoi du comment de ce nom-là, et en général c’est assez bluffant tant ça correspond à ce qu’il se passait dans le chapitre), et les citations m’ont toutes plu et souvent fait réfléchir (c’est assez subjectif mais en même temps suffisamment rare pour être noté). Il y a pas mal de petites fautes, ce qui m’a un peu refroidie, mais si la grammarnazi que je suis a réussi à en faire abstraction, c’est que le fond en valait la peine, promis.

¤ Urbaine XCIX, tome 1 de JulietteBaron ¤

Urbaine XCIX - Partie 1: Convalescence.Nous sommes en 2066. Les villes ont petit à petit grignoté la nature et se sont étendues toujours plus loin et toujours plus haut. Ces mégalopoles tentaculaires rassemblent la quasi-totalité de la population et les campagnes, de plus en plus restreintes, sont devenues des déserts. Les rares habitants de ces étendues vierges ont repris un rythme de vie que l’on pourrait qualifier de « à l’ancienne » et, de manière de plus en plus marquée, deux mondes, deux façons de vivre et de penser, s’opposent, comme deux civilisations étrangères. Alix vient de la campagne ; Joachim, de la ville. Tout les oppose. Et pourtant, suite à un accident, ils vont se retrouver liés l’un à l’autre – pour le meilleur et pour le pire. Dernier texte de la fournée, Urbaine XCIX est le seul à se décliner en plusieurs tomes : le premier, Convalescence, m’a bien plu tout en me donnant envie d’en savoir plus, pari réussi donc. J’y ai découvert des personnages fun et pas trop clichés, notamment Alix qui m’a souvent fait sourire par son sens aiguisé de la répartie. L’univers en arrière-plan est intrigant : juste ce qu’il faut de différence avec notre monde, tout en restant dans sa suite logique. J’ai hâte d’en savoir plus, et en attendant qu’elle soit écrite je n’ai plus qu’à me plonger dans d’autres récits Wattpad !

J’espère que ce petit récap vous aura plu : j’avais vraiment envie de mettre en lumière ces histoires indé qui ne sont pas auto-éditées mais qui valent le détour. Et vous, vous connaissez Wattpad ? Vous y passez pour lire de temps en temps, vous avez déjà vos auteurs favoris, vos histoires coups de coeur ? (je veux savoir, montrez-les moi)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.