[bilan] novembre 2016

Salut le monde !

Aujourd’hui, nous sommes le dernier jour du mois, et le dernier jour du mois, c’est le jour du bilan. Malheureusement, je dois vous proposer cette fois-ci un bilan un peu particulier, un mini-bilan (ça change des messages à rallonge me direz-vous) parce que je n’ai que peu lu en novembre. Cependant, j’ai un bel accomplissement à vous présenter et je tiens quand même à honorer notre rendez-vous mensuel, alors c’est parti !

Ce mois-ci, commençons par l’essentiel comme toujours : le challenge un livre | un pays. En ce mois de novembre, plus de dix mois après le lancement de ce blog, je suis fière de vous annoncer que la liste de titres est aujourd’hui… complète (ou presque, je vous explique ça) ! J’ai en effet ajouté ce mois-ci quelques 42 références, issues de 24 pays différents, donc plusieurs déjà présents, ce qui porte notre total à 314 titres, pour… 194 pays. Plus que trois, et on sera au taquet, mais c’est là que se pose la difficulté. Les trois pays manquants sont Saint-Marin et le Qatar, pour lesquels je cherche depuis des mois sans trouver de livre à mon goût, et la France pour laquelle je veux garder la place vacante jusqu’à la dernière minute (suspense du pauvre wouhou). Parce que c’est mon droit en tant qu’instigatrice de ce défi, j’ai donc décidé de mettre Saint-Marin et le Qatar en pause pour un temps – je chercherai toujours mais sans trop me casser la tête, en espérant tomber dessus un de ces jours. Je considère que la liste est déjà bien remplie, ce qui me remplit moi-même de joie-bonheur – bon, si jamais vous vous y connaissez en littérature qatarie ou si vous êtes originaires de Saint-Marin, ce serait très aimable de me le faire savoir, je n’abandonne pas pour autant. Voilà pour la bonne nouvelle du mois.

PhotoNiveau blog, il ne s’est pas passé énormément de choses. Au début du mois et en espérant ne pas trop vous ennuyer, je vous ai parlé un peu de mes études, en abordant la licence information-communication-linguistique au sein de laquelle j’ai étudié pendant trois ans. La deuxième partie de cet article viendra courant décembre ou janvier, pour vous raconter mon premier semestre de master Littérature de jeunesse. Si ça vous tente toujours, n’hésitez pas à me le faire savoir en commentaire (et de même si vous avez des interrogations précises !). Dans un second temps, je vous ai parlé d’Élixir de nouvelles steampunk, un recueil de Delphine Schmitz qui m’a bluffé par sa construction et son inventivité – vous pouvez retrouver la critique en cliquant sur la couverture ci-contre.

Niveau lecture, ça a été un peu pauvre et c’est pourquoi je ne ferai pas comme d’habitude une liste de livres – je vais plutôt vous en parler rapidement ici en un paragraphe. J’ai en fait très (très) peu lu ce mois-ci, peut-être mon mois le moins fourni depuis bien longtemps ! J’ai lu deux livres, pour mes cours : At swim, two boys de Jamie O’Neill pour mon cours de littérature irlandaise, et le Roman de Troie de Benoît de SAINTE-MAURE pour mon cours de littérature médiévale. At swim two boys est l’histoire de deux adolescents à la veille de l’Easter Rising (insurrection des nationalistes irlandais contre la domination britannique, réprimée de façon sanglante à Dublin en 1916) : Jim, plutôt réservé et naïf, et Doyler, rebelle des bas quartiers, se retrouvent tous les matins sur les rochers du Forty Foot pour se baigner. Évoluant petit à petit de l’amitié vers l’amour, ils se font le serment de traverser à la nage la baie de Dublin un an plus tard, le jour de Pâques 1916, pour aller planter un drapeau irlandais sur un îlot battu par les flots. Cependant, les événements politiques et historiques s’enchaînent, troublant la relation des deux garçons. Il faut savoir que ce livre fait bien 600 pages, et est rempli de références historiques à des guerres, des personnages et des manoeuvres politiques : il est impressionnant et se lira difficilement sans un bon vieil onglet Wikipédia à proximité (pour info, je n’ai aucun background en littérature irlandaise, et même les étudiants en master d’Études irlandaises l’ont trouvé ardu). Cependant, c’est la lecture que j’ai le plus apprécié pour mes cours ce semestre : le style est fascinant et plein de jeux de mots, les personnages attachants et l’histoire captivante, mêlant fiction (un peu) et récit historique (beaucoup). Le second livre de ce mois a été le Roman de Troie, un roman médiéval reprenant plus ou moins l’Illiade d’Homère, et racontant la prise de Troie et les événements l’ayant précédée. J’ai bien apprécié cette lecture, bien que le récit soit un peu sanglant à mon goût, et je l’ai trouvée fort intéressante. Pour situer tout ça, j’ai lu le Roman de Troie dans le cadre d’un dossier de littérature médiévale sur les Amazones, et j’en ai profité pour parcourir aussi ses textes-sources par Dictys de Crète et Darès le Phrygien qui racontent le même événement.

Pour terminer ce bilan, je voudrais ajouter juste un petit mot sur la trilogie La Rumeur de Solenne Hernandez, dont j’avais adoré le premier tome ; mon mois de novembre a en effet été marqué par la bêta-lecture du tome 2, L’Espoir – une petite pépite, je vous en parle dès que je l’ai relu en version définitive – qui est finalement sorti le 26 novembre ! Je vous invite donc en guise de conclusion (ceci est de la promotion éhontée tout à fait) à aller jeter un oeil à cette série et notamment au deuxième opus sur Bookélis. Je vous envoie des flocons de neige et des bisous, et see you in December ! ❄

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.