[bilan] février 2018

Salut le monde !

Oui, ce bilan est posté à une heure décente, le bon jour, le bon mois. Je crois que je n’ai pas été autant dans les temps depuis au moins novembre dernier, ça doit être signe d’apocalypse imminente ou quelque chose dans le genre. En attendant ça, je vous propose de commencer tout de suite le bilan – comme toujours on part du modèle de Lupiot.

¤ mes lectures du mois : tops et flops ¤

Ce mois-ci, j’ai lu 21 livres. 21 livres, dont 19 étaient écrits par des femmes.
Hasard ? Que nenni ! Ce mois-ci, j’avais décidé de ne lire que des autrices, pour essayer. Pour voir si je pourrais tenir un mois, sans restreindre particulièrement mes envies de lecture, en ne lisant que des écrits de femmes. Pour découvrir et soutenir de nouvelles plumes féminines, à l’heure où je m’aperçois chaque mois que je lis systématiquement plus d’hommes que de femmes, sans le vouloir, juste en choisissant au résumé dans les rayons de ma bibliothèque. Pour le challenge, par militantisme et par curiosité. Bref, parce qu’il y a plein de raisons de vouloir lire des autrices (Cyrielle en parle super bien, cliquer sur ce lien c’est le bien). J’ai lu de la litté jeunesse, des récits réalistes et de la fantasy, j’ai lu une biographie, des textes drôles et des moins drôles, de la BD, du roman illustré et de la poésie ; j’ai lu un mois en me passant de ces messieurs (autant que possible hein, j’ai lu 2 livres écrits par des hommes pour le boulot, on ne va pas non plus s’amuser à perdre un stage pour une expérience), je n’ai manqué de rien, et c’était cool. Voilà voilà :

(je vous avais promis une jolie mosaïque non ?) (il n’y a que 20 livres parce que l’un de ceux que j’ai lus pour le boulot n’est pas encore sorti donc je le tairai pour l’instant)

Niveau tops et flops, ça donne ça :

   

+ La tête à l’envers d’Anne Fine : un roman coup de coeur, dans lequel Ian fait le portrait de son ami Stol – un garçon atypique, bavard et fantasque – dans une langue toute pleine de subtilité et de tendresse. [TW ça parle de suicide en filigrane]
+ Le formidable voyage de Missi Beaumont d’Ingrid Law : un road-trip réjouissant aux côtés de personnages aussi attachants que justes, avec une jolie part de fantaisie pour mettre le sourire.
+ Big Bang Cats d’Anna Cattish et Flora Grimaldi : une découverte BD en trois tomes (pour l’instant) qui m’a agréablement surprise malgré quelques maladresses et quelques clichés tenaces ; c’est léger, drôle à en rire en plein milieu de la bibliothèque municipale, et mine de rien ça aborde des sujets importants au travers de personnages sympathiques.

   

La vraie couleur de la vanille de Sophie Chérer : un roman qui s’inspire de la vie d’Edmond Albius, enfant esclave sur l’île de la Réunion et découvreur de la méthode de pollinisation de la vanille qui a permis d’en développer le commerce – c’était plutôt intéressant de découvrir cette histoire, mais pas vraiment passionnant pour autant. Un peu trop plat à mon goût.
Refuge(s) d’Annelise Heurtier : malgré le sujet fort et forcément touchant, j’ai été déçue par ce roman que j’ai trouvé trop froid, trop distant malgré une évidente volonté de se rapprocher des personnages évoqués. Je n’ai pas accroché du tout au récit de Mila, l’adolescente qui se trouve être la narratrice de la moitié du livre, et j’ai globalement trouvé ça assez peu prenant. Dommage, car j’en attendais beaucoup.
Nos âmes jumelles de Samantha Bailly : contrairement à Refuge(s), je n’attendais pas grand chose de Nos âmes jumelles, dont j’ignorais le synopsis et que je n’ai lu que parce qu’on me l’a proposé dans le cadre de mon stage. Je suis encore mitigée au sujet de ce bouquin, notamment parce que son ultra-réalisme m’a plus ennuyée que touchée. C’est juste, ça fonctionne… mais pas sur moi, il faut croire.

¤ les lectures des collègues blogueurs : mes chroniques coups de coeur ¤

Résultat de recherche d'images pour "notre dame de paris hugo"  Maria Dek - En forêt.  Résultat de recherche d'images pour "les porteurs"

¤ la (comme toujours) drôle et prenante critique de Mimine sur un monument de la littérature française, Notre-Dame de Paris de Victor Hugo : de quoi désacraliser le pavé et trouver enfin l’envie de se lancer dans un classique qui semble valoir le détour.
¤ le récap des découvertes des membres du Club de læcture (le club de lecture du webzine  militant Simonæ) autour du thème de février-mars : les essais féministes.
¤ la première participation de la coolissime Face de citrouille au challenge des Sorcières de la littérature, dans laquelle elle présente La vallée des lucioles, de l’autrice colombienne Gloria Cecilia Díaz. Pour sa deuxième critique, en février, elle a parlé tout aussi bien d’En forêt de Maria Dek.
¤ et un bon coup de gueule pour finir chez Biblioqueer, au sujet du premier tome des Porteurs de C. Kueva – apparemment c’est mérité, dommage.

¤ et sinon, qu’est-ce que j’ai vu ailleurs sur les internets ? ¤

Plein de choses ! Eh oui, je vais pouvoir rattraper mon piètre bilan de janvier avec moult liens intéressants, get ready ! Et j’en profite pour le mentionner tout de suite ici, parce que c’est important : Femini-books reprend en mars pour un mois de vidéos et d’articles sur la littérature et le féminisme ! (allez on clique ça serait ballot de passer à côté quand même)

On dit bonjour à la catégorie féminisme, qui fait son come-back avec :
¤ le hashtag #VisibleWomen sur Twitter, pour découvrir TOUT PLEIN de dessinatrices/autrices/bref-des-artistes-féminines – le principe c’est que toutes les femmes qui créent des trucs sont invitées à utiliser le hashtag dans un tweet où elles se présentent et montrent un aperçu de leur travail. Donc c’est cool.
¤ la BD Barbie versus Musclor ou l’allégorie de la mauvaise foi de Mirion Malle, qui interroge notamment les modèles genrés inaccessibles qu’on propose aux filles et aux garçons.
¤ Why The Queen Isn’t The Real Villain In Snow White, une vidéo bien cool de Cracked qui propose de réinterpréter Blanche-Neige façon destruction du patriarcat.
¤ le calendrier d’Histoire par les femmes dans le cadre du Black History Month, qui vous invite à découvrir une femme noire remarquable pour chaque jour du mois de février.
¤ et enfin l’importante lettre ouverte de Carina Kolodny dans le Huffington Post, The Conversation You Must Have With Your Sons, ou pourquoi c’est important d’éduquer les garçons pour lutter contre la culture du viol (la base quoi).

Un petit point diversité dans la littérature, comme ça en passant :

¤ un court billet de Little sur Planète Diversité, pour penser à déculpabiliser quand on aime une oeuvre « problématique » (au niveau de la représentation par exemple).
¤ un instructif bilan de ComiXrayS, qui revient sur la représentation de l’homosexualité dans les comics des années 50 à aujourd’hui.
¤ instructif également, le compte-rendu de Fille d’album sur sa table-ronde autour de la diversité dans la littérature de jeunesse (qui s’est déroulée au salon du livre de Montreuil en décembre, shame on me je l’ai manquée, ouf c’est tout bien résumé).

Et enfin un joyeux bazar qu’on appellera fourre-tout pour plus de sophistication, dans lequel vous trouverez :

https://i1.wp.com/yt3.ggpht.com/-c_o5RNoEnkc/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAAAAA/DrNYYq77Luw/s288-mo-c-c0xffffffff-rj-k-no/photo.jpg?resize=165%2C165&ssl=1    https://i1.wp.com/yt3.ggpht.com/-Gy60EmEhpu4/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAAAAA/knc1pEAF8Pg/s288-mo-c-c0xffffffff-rj-k-no/photo.jpg?resize=170%2C170&ssl=1

¤ la vidéo vachement cool de Balade Mentale qui récapitule la naissance de l’univers, dans un style à la fois pointu et familier, tout comme j’aime. Et si vous voulez vous offrir un petit moment mindblown, je vous propose aussi cette vidéo de la chaîne, qui parle bibliothèque de Babel et singe savant.
¤ la série Extra Credits et ses épisodes courts mais riches sur les jeux vidéo au sens large, de l’esthétique au monomythe de Campbell en passant par la façon de gérer les choix du joueur. Perso je regarde dans le désordre, au gré de ma motivation et des thèmes, mais si vous voulez commencer par le début (quelle personne étrange vous êtes), c’est par ici !
¤ l’intéressant bilan du Fil d’actu sur la situation des sans-abris en France, SDF : peut-on régler le problème ?
¤ et enfin, dans le genre qui-encourage-la-réflexion, le discours de Badinter en faveur de l’abolition de la peine de mort, qui date de 1981 mais mérite toujours un peu d’attention (je suis tombée dessus au gré de polémiques assez désagréables sur Twitter, ça dit ce que ça dit).

¤ congratulations moi-même : ce que j’ai fait de cool en février ¤

Février a été un mois fatigant et bien rempli : entre autres, j’ai gravi le Puy de Dôme, découvert plein d’expos chouettes et planifié des choses pour que mars soit tout aussi rempli. Mais ! ce dont je suis le plus fière, c’est de continuer à m’épanouir dans mon stage : je suis contente de constater que j’ai bien choisi ma voie, et je croise les doigts pour que ça se poursuive aussi bien encore longtemps.

Pour vous laisser, je choisis un bout de citation cool tiré d’Une planète dans la tête de Sally Gardner, et je vous envoie des bisous en espérant que vous passerez un joli mois de mars ☼

À vous les rêveurs
Ignorés en classe
Qui ne remportez jamais de prix

Vous à qui demain appartiendra.

 

9 Comments

  1. Oh, ça me fait super plaisir d’apparaître dans cet article, merci beaucoup ! Il faudra que je repasse consulter tous les chouettes liens que tu partages, dès que j’aurai un peu de temps… Je te souhaite de bonnes lectures en mars :)

    • Hé de rien ! N’hésite pas à revenir faire un tour, il faut un peu de temps pour tout checker j’avoue haha Bonnes lectures à toi aussi :p

  2. Hé mais quel beau bilan ! Dans tes bouquins, j’en connais que deux (le Oh Boy forcément <3 et Nos âmes jumelles pas lu mais j'ai entendu tout le foin autour). Je note donc les autres, voir ce que c'est !
    Bravo pour la gravitation (est-ce que seulement ça se dit ??) du Puy de Dôme (que je rêve de faire !). Ça devait être tellement jouli !
    Merci pour la petite mention, c'est adorable !!
    Beau mois de mars :)

    • Mih, merci à toi pour ton commentaire ♥ J’espère que tu y trouveras quelque chose qui te plaira !
      En fait Nos âmes jumelles m’a laissée dans un grand état de confusion, je me suis ennuyée mais j’ai quand même compris qu’on puisse aimer, parce que y a un potentiel d’identification à 100 000%, c’est très très réaliste et c’est pas mal aussi un peu d’adolescence crédible !
      Haha je suis pas sûre non plus de gravitation (quoique je n’aie rien contre le fait de graviter autour du Puy de Dôme, c’était bien joli et tout enneigé et fort accessible en luge pour la descente, ça me convient comme paysage) !
      Un très beau mois de mars à toi :)

  3. Super bilan et bravo pour tes 19 autrices ! Je fais plein de belles découvertes et j’ai quelques lectures d’articles pour les jours à venir ! Je n’ai pas encore pris le temps de lire la critique de Charmant petit monstre sur Notre-Dame de Paris, mais j’ai hâte !
    Oh, le Puy-de-Dôme ! ❤ Tu habites en Auvergne ?

    • Merci beaucoup et super si tu as trouvé des choses qui te tentent ♥ La critique de Mimine vaut vraiment le coup !
      Et non pas du tout, je suis sur Paris en ce moment, mais j’étais à un enterrement de vie de jeune fille à Clermont-Ferrand :)

  4. Je trouve que ton petit challenge du mois était une super idée ! C’est vrai qu’en n’y prenant pas garde, l’offre étant plus large venant d’hommes, il y aura forcément supériorité d’auteurs hommes dans nos lectures. Essayer d’inverser la vapeur et s’apercevoir qu’il y a de quoi tenir tout un mois (voire toute une vie !) avec seulement des très bons livres d’auteures femmes, ça remet les pendules à l’heure^^
    Un mois super riche, pour toi, en tout cas :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.