[aparté] youtube au féminin #1

Salut le monde !

Dis-moi, charmant internaute gambadant gaiement sur la toile, connais-tu Les Internettes ? (oui, je te tutoie ça m’a pris d’un coup d’un seul, soyons copains au moins le temps de cet article j’ai plein de choses chouettes à te montrer). D’abord faisons un petit constat quant à la production féminine sur Youtube, ça fera une belle introduction pertinente comme on les aime :

Le succès des “YouTubeuses beauté” est incontestable. Et tant mieux pour elles ! Ces jeunes femmes travaillent dur, réalisent de belles vidéos et sont très calées dans leur domaine. Régulièrement mises en avant dans les conventions et analysées dans les médias, elles représentent en réalité la partie visible de l’iceberg. Car sous la mer, des vidéastes féminines de talent bousculent aussi la création sur YouTube dans une multitude de domaines comme les sciences, le gaming, les sujets de société, l’art… mais elles font moins de bruit. © Les Internettes

Les Internettes donc, si ça ne te dit rien, est une association qui a pour ambition de favoriser la production de vidéos par des femmes sur les internets, puis de mettre en lumière ces contenus tout en soulignant leur diversité (par exemple via un annuaire de chaînes Youtube rangées par catégories, de sport à société en passant par arts et cuisine). Parce que oui, pour l’instant et pour beaucoup de youtubeuses, c’est pas encore ça niveau visibilité par rapport aux collègues masculins (surtout hors du champ de la beauté/lifestyle). Et c’est bien dommage, parce qu’elles sont tout aussi capables et légitimes qu’eux, et qu’en plus ce n’est pas comme si elles étaient peu nombreuses : il suffit de voir la liste que comporte le site des Internettes !

[une liste longue comme un bras de Luffy, c’est dire]

Pourtant, pour pas mal de raisons (abordées dans ce super docu avec plein d’autres sujets relatifs à la place des créatrices féminines sur Youtube, allez clique donc), les femmes vidéastes sont encore à la marge. Qu’à cela ne tienne : si Youtube ne nous les montre pas, il n’y a plus qu’à aller les chercher, n’est-ce pas ?

Comme je suis curieuse et que ça me titillait depuis un moment, j’ai donc décidé d’éplucher le répertoire Internettes Explorer, qui rassemble moult chaînes animées par des femmes. C’est armée de mon téléphone, d’un carnet et de pas mal de temps libre (tant que j’en ai, autant l’occuper utilement, rentabilité toussa) que j’ai commencé à fouiller pour essayer de dénicher de quoi enrichir mes abonnements. Et j’ai trouvé ! D’ailleurs j’ai tellement trouvé que j’ai eu envie de t’en parler sur le blog, même si c’est un peu hors-sujet (mais osef non, c’est pour ça que je fais des apartés héhé). Tout simplement, l’idée me faisait plaisir alors espérons que ça te plaira à toi aussi, parce que je te propose de découvrir ni plus ni moins que des pépites de Youtube, créatives et bourrées de talent et qui ne dépassent pourtant pas les 20000 abonnés pour la plus connue (hérésie, elles méritent infiniment plus, honte sur le peuple des internautes – dont moi – de ne pas les soutenir davantage) (oui j’arrête les parenthèses abusives et je rentre dans le vif du sujet) (d’ailleurs je commence maintenant) (j’ai un problème avec les parenthèses je le sais).

PS : ce sujet sera divisé en deux parties, comme l’indique le #1 du titre à ton oeil averti. Dans ce premier article, on va parler arts et culture (en gros) et dans le second qui arrivera un jour prochain on parlera du reste un peu random (mais je n’en dis pas plus tu verras bien prends patience #lartduteasing).

PPS : j’ai (un tout petit peu) hésité avant de faire ces articles car que je me suis demandé si mettre en avant ces vidéastes en accentuant à ce point le fait que ce soit des femmes ne pourrait pas être vu par certains comme du sexisme inversé (toi-même tu sais faut toujours prendre des pincettes). Du coup, mettons-nous d’accord : je présente ces chaînes parce qu’elles sont géniales et qu’elle méritent d’après moi plus de vues et plus de reconnaissance. OR il se trouve que le biais par lequel je les ai découvertes est cette cool initiative qu’est Les Internettes. Si ça se trouve un jour je ferai un article pareil avec des petites chaînes de mecs. Je sais pas, tu sais pas, on sait pas. Alors bref, on se prend pas la tête et enjoy ! (phoenix, haha, EnjoyPhoenix, Youtube, tu l’as ?) (oui je sors et j’arrête les parenthèses)

Alice in Animation

Alice in Animation, c’est une chaîne passionnante consacrée au dessin animé en France (du marché de l’animation jusqu’aux enjeux sociologiques et créatifs) et proposée par une professionnelle de l’animation. Avec sa série Le Petit Monde Merveilleux des Séries d’Animation Françaises, elle revient sur les conditions de création actuelles, sur les contraintes commerciales, sur la pression des stéréotypes de genre quant aux personnages… bref, sur tout ce qui fait le dessin animé aujourd’hui en France, et c’est intéressant, pertinent et follement enrichissant. Le ton est aussi agréable que le contenu est sérieux et documenté (c’est bourré d’exemples) et cette chaîne s’avère juste parfaite pour l’amatrice d’animation que je suis (sûrement le sera-t-elle aussi pour toi si le sujet te parle). Le bonus, c’est qu’en plus de cette série de vidéos, elle propose aussi des recommandations de séries et des interviews de professionnels, et on n’arrête jamais de découvrir des choses.

Ana D.

Avec Ana D., on plonge à fond dans le thème de la science-fiction dans la culture contemporaine (par le biais du cinéma et de la littérature). Mes coups de coeur (au-delà de ses intéressantes critiques ciné ou de ses lectures à voix haute) ? Ses deux séries de vidéos consacrées à la vulgarisation de la science-fiction : La Luciole de Trantor et 7 objets. Dans la première, on retrouve des sujets entre 5 et 15 minutes sur des questions aussi variées que l’eugénisme ou le cyberpunk, en n’oubliant les vidéos consacrées à des oeuvres en particulier (1984, Ghost in the Shell…) et qui en soulèvent des points importants. La seconde série, qui en est à sa deuxième saison, s’intitule au complet Science-fiction VS réalité : 7 objets et regroupe des vidéos en format très court, maxi 3 minutes, partant d’oeuvres de fiction pour aboutir à leur réalisation partielle dans la réalité (en gros on parle d’auteurs ayant imaginé un objet ou un concept avant qu’il existe pour de vrai, par exemple la carte bancaire ou la télé-réalité). C’est rapide, fourmillant d’infos et pourtant très efficace, moi je dis oui.

Attention, ça glyphe !

Mention spéciale pour l’originalité de cette chaîne dont je n’aurais jamais soupçonné l’existence, et qui pourtant m’a totalement conquise : une chaîne sur l’art méconnu de la… typographie ! Eh oui, ça se trouve sur Youtube et en plus c’est vachement bien fichu. Avec Hypsoline, graphiste, on fait un point sur les polices de caractères qu’on voit partout sans plus leur prêter attention, on apprend du vocabulaire (coucou les points lexique), on suit les aventures de Jean-Michel Windows… et aussi, on se marre (oui oui, en parlant typo) ! Le ton est léger et le fond est de qualité, avec un travail de recherche certain et de vraies infos que tu peux ressortir en société par la suite. Bref, j’attends les prochaines vidéos avec impatience #pouceenlair

Art Comptant Pour Rien

Comme elle l’annonce fièrement dans sa présentation Youtube, Art Comptant Pour Rien, « c’est la chaîne qui t’explique que l’art contemporain c’est chouette » . A-t-on vraiment besoin d’en dire plus ? Avec ses deux séries de vidéos Courants Artistiques (ce qui est cool avec un nom bien choisi, c’est que t’as pas besoin d’expliciter davantage) et Petites Parenthèses (format plus court sur un sujet plus spécifique, par exemple un artiste représentatif de son mouvement), on apprend plein de choses en peu de temps et en plus c’est pétillant et plein d’enthousiasme. Un peu de bonne humeur, un peu de pop art, on se met bien quoi !

Kaeden

Kaeden, c’est la petite trouvaille inattendue de ma liste, le genre de pépite qui fait plaiz. Sur sa chaîne, tu trouveras des vidéos courtes, dynamiques et excessivement drôles dans lesquelles on apprend des trucs aussi variés et improbables que « pourquoi on s’embrasse sous le gui ? » et « d’où vient le mot bluetooth ? » (questions hautement questionnantes qui méritent une réponse). Mais surtout, tu trouveras la série des Versus, des vidéos pleines d’humour et de savoir qui mettent en relation un motif de la pop culture et un motif littéraire/historique. Tu t’interroges sur le rapport entre le film Gone Girl et Camus ? Tu veux connaître l’apport du vaudouisme dans La princesse et la grenouille ? Eh bien mon petit, tu es au bon endroit et je te recommande d’y rester le temps de regarder deux-trois vidéos (ça ne fait jamais de mal après tout).

Et voici pour ce premier article récap de mes coups de coeur Internettes Explorer ! J’aurais pu citer plus de vidéastes dans le domaine de la culture – parce que, attention surprise, les femmes sont quali sur Youtube – mais je ne veux pas non plus spammer… enfin… peut-être… ? En fait si, on va faire ça, et donc tu peux aussi aller checker les chaînes de Docteur Pralinus sur les représentations du féminin dans la pop culture (toi aussi ça te vend du rêve ?) ou celles de Laurine Sassano ou Tout est politique pour parler séries. Et en attendant le prochain article, je m’envole vers d’autres cieux en t’envoyant des bisous (ça arrive soon je ne pourrai pas patienter longtemps tfaçon, trop de hype en moi).

2 Comments

  1. Pingback : C’est le 1er, je balance tout ! #6 – Histoires vermoulues

  2. Pingback : C’est le 1er, je balance tout ! #5 – Août 2017 | bouquinetatherapie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *